Se fixer des objectifs et les atteindre : les clefs à connaître

Objectifs The Horse Riders

Quand on commence une année, en général on a envie de renouveau, de se donner de nouveaux objectifs pour se dépasser et faire mieux que les années précédentes. Malheureusement, ce n’est pas toujours simple de savoir comment s’y prendre, par où commencer, quel niveau de difficulté allouer à notre objectif … Et puis au fait, est-ce indispensable d’avoir des objectifs ?

Bref on avait tout un tas de questions concernant les objectifs et qui mieux qu’une pro pour y répondre ?L’équipe The Horse Riders a donc fait appel à Claire Saint-Yves préparatrice mentale et equicoach qui va répondre à toutes nos questions sur les objectifs.

Avant de commencer avec le vif du sujet, nous voulions vous rappeler que ce n’est pas du tout obligatoire d’avoir des objectifs et d’être dans la performance. Chacun a sa propre vision, ses propres ressentis, sa propre façon de faire. Même si chez The Horse Riders on parle beaucoup d’objectifs, de performance, d’évolution, ne vous sentez pas du tout frustré ou différent si ces sujets ne vous intéressent pas ! Si ça ne vous apporte pas du positif surtout ne restez pas et allez faire un tour sur nos autres articles !

C’est parti avec nos questions et les réponses de Claire Saint-Yves.

  1. Qu’est-ce qu’un objectif ?

Un objectif est un but, un résultat, vers lequel tend l’action d’une personne. C’est un point où l’on se propose d’arriver, que l’on vise.

  1. Y-a-t-il une différence entre objectifs, to do list, intentions, résolutions ?

Un objectif est donc un but à atteindre. Il répond à la question « Quoi ? ».

Une To do list  est une succession d’actions à mettre en place pour atteindre un objectif donné. Ces tâches à réaliser son hiérarchisées et organisées en fonction d’un objectif spécifique. La To do list répond à la question « Comment ? ». Vous pouvez vous procurer la To Do List The Horse Riders sur notre boutique en ligne.

Selon le Larousse, la résolution est un « acte par lequel, après réflexion, on décide d’accomplir quelque chose ». C’est une prise de décision réfléchie qui précède une ou plusieurs actions à mettre en place. Une résolution ne permet pas de demi-mesure : l’action/l’objectif sera réalisée ou non. Elle peut alors amener satisfaction, confiance, fierté, ou au contraire culpabilité, frustration, blocage…

Toujours selon le Larousse, l’intention est une « disposition d’esprit par laquelle on se propose délibérément un but ». L’intention enclenche l’organisation neurologique : motivation, énergie, créativité, concentration… C’est la conscience orientée vers un résultat clair, propre à chacun, préservant authenticité et intégrité. Elle permet d’avoir une ouverture qui dirige nos actions et de tendre vers l’objectif que l’on s’est donné.

Sur une action identique, une intention différente peut donc transformer l’énergie de celle-ci.

  1. Comment connaître ses objectifs ?

Pour connaître ses objectifs, il faut en premier lieu se questionner : « Qu’est-ce que j’aime faire ? », « Quelles sont mes passions ? », « Qu’est-ce que je fais en ce moment ? », « Quels changements sont nécessaires pour me rapprocher de mes souhaits/besoins ? », « Qu’est-ce qui me motive ? ».

Une méthodologie simple mais organisée peut permettre d’y voir plus clair :

  • Lister tous ses rêves/souhaits et leur donner une temporalité (D’ici 3 à 5 ans j’aimerais…).
  • Se demander et écrire pourquoi on aimerait réaliser chacun d’entre eux.
  • Les formuler de façon positive (sans négation ni verbe d’action négatif comme « arrêter »).
  • Évaluer sa motivation pour chacun d’entre eux (sur une échelle de 1 à 10 par exemple).
  • Les hiérarchiser en prenant en compte leur importance et leur temporalité.
  • Réactualiser régulièrement la liste (supprimer ceux devenu obsolètes, en rajouter…) selon le même processus.
  1. Est-il possible de ne pas avoir d’objectifs particuliers ?

Il est tout à fait possible de faire le choix de ne pas avoir d’objectif particulier. En effet, ne pas avoir d’objectif ne signifie pas ne rien faire. On peut tout simplement être dans l’action et le moment présent (créer, produire, suivre sa passion…).

Une simple question perdure : Ne pas avoir d’objectifs particuliers est-il un objectif ?

  1. Est-ce bon d’avoir des objectifs ou est-ce que cela peut être perçu comme trop oppressant ?

Avoir des objectifs est un bon moyen pour s’organiser, se structurer, savoir où on va et comment on y va. Cependant, l’adaptabilité et la lucidité sont de mise et chaque objectif doit être correctement et clairement défini.

Sans cela, un objectif inadapté ou imprécis peut alors être oppressant, limitant et engendrer procrastination, frustration, culpabilité…

Gardons donc toujours à l’esprit que nos objectifs doivent être personnels et adaptés à notre situation spécifique.

  1. Quel est le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs ?

Le meilleur moyen d’atteindre un objectif et de le définir correctement et précisément. Un bon objectif doit être SMART !

Spécifique : Simple, clair et adapté à la personne et la situation.

Mesurable : Concret, progression pouvant être évaluée et quantifiée.

Atteignable : Approprié en fonction de ses ressources et capacités personnelles et ambitieux (suffisamment difficile pour engager la motivation).

Réaliste : Adapté aux moyens disponibles (humains, en matériel, finances…).

Temporel : Délimité dans le temps.

  1. Mieux vaut avoir des objectifs à l’année ou au mois/semaine ?

Il existe plusieurs types d’objectifs ayant des enjeux et temporalités différentes. Chaque objectif a donc ses propres spécificités, et il est important de les hiérarchiser.

Dans un premier temps, listez et dissociez les objectifs selon ces 4 catégories :

  • Urgent et important
  • Urgent et non important
  • Important et non urgent
  • Ni urgent ni important

Il est également à noter que chaque objectif se verra décomposé en plusieurs étapes et sous-objectifs qui définiront le détail des actions à mettre en place.

Il est alors pertinent de rédiger un arbre des objectifs :

Objectifs The Horse Riders

 

Chaque objectif principal doit répondre à la question « Pourquoi ? » Il est décomposé en objectifs intermédiaires eux-mêmes composés d’objectifs opérationnels (actions).

Les objectifs intermédiaires et opérationnels répondent à la question « comment ? » en lien avec l’objectif auquel ils font référence.

Une fois les liens hiérarchiques établis, on vérifie que toutes les échéances temporelles soient bien également définies pour chaque objectif jusqu’à l’échéance de l’objectif principal, et qu’elles concordent toutes.

Il ne reste plus qu’à mettre en place la première action !

  1. Y-a-t-il des exemples d’objectifs qui sont vraiment propres aux cavaliers ?

La spécificité du cavalier est qu’il collabore avec un être vivant dans sa pratique. Ses objectifs doivent donc prendre en considération la gestion de son cheval.

Si l’on devait mettre en avant un objectif spécifique, cela serait l’amélioration de la relation avec son cheval. En revanche, la finalité, le pourquoi, de l’amélioration de cette relation n’est pas propre aux cavaliers mais à chacun d’entre eux. Cet objectif n’est alors qu’un intermédiaire au service d’un objectif principal.

Comme dans tout autre domaine, le champ des possibles et illimité et il est important de ne se fixer aucune limite : laisser place à l’envie, au plaisir, explorer de nouveaux horizons, réaliser de nouvelles choses.

L’objectif principal peut alors présenter une dimension technique, physique, de performance, de résultat, relationnelle, émotionnelle et tant d’autres…

  1. Dans le cadre de l’équitation, est-ce qu’il vaut mieux se poser des objectifs pour le cavalier ? Pour le cheval ? Ou pour le couple ?

Comme évoqué précédemment, l’équitation est un sport à part car il implique une interaction avec un être vivant :  le cheval.

Prenons les cas un à un :

  • En fixant un objectif pour le cavalier uniquement, il faut garder à l’esprit que les actions mises en place par celui-ci auront des conséquences sur le ou les chevaux avec lesquels il travaille.
  • En fixant un objectif pour le cheval uniquement, les actions mises en place impliqueront directement ou indirectement son cavalier et/ou son propriétaire.
  • En fixant des objectifs pour le couple, la vision globale du cheval et du cavalier sont directement prises en compte. Cela permet de réaliser quelles actions sont nécessaires mais également les éventuelles concessions. L’objectif sera alors plus spécifique et la manière de l’atteindre plus claire.

Vous l’aurez compris, de mon point de vue, se fixer des objectifs pour le couple cheval/cavalier est essentiel.

  • Comment réagir si notre objectif n’est pas atteint ?

Si un objectif fixé n’est pas atteint, la première des choses à faire est de comprendre pourquoi.

Il faut alors reprendre tout le processus mis en place, et voir quelle action n’a pas pu être menée correctement, quel facteur a été source de difficultés, en prenant en compte le contexte dans sa globalité. Est-ce une mauvaise estimation de l’un des points SMART de l’objectif ? Est-ce un facteur contrôlable ? Un imprévu indépendant de notre volonté ?

Autant de questions et de réponses qui sont importantes afin d’éviter toute forme de rumination et d’aller de l’avant en réajuster son objectif ou en en fixant un nouveau.

Cependant, afin d’éviter ce genre de désagrément, l’idéal reste la prévention et l’anticipation.

Mettre en place des bilans tout au long de la progression, notamment grâce aux objectifs intermédiaires, permet de réajuster un ou plusieurs des paramètres de l’objectif principal au fil du temps.

  • Quel est le lien entre objectifs et motivation ?

Les objectifs et la motivation sont indissociables l’un de l’autre. L’objectif est une cible qui guide l’action, lui donne une direction et une énergie.

La motivation est un état psychologique qui pousse agir dans le sens d’un but à atteindre, d’un objectif. Elle génère contrôle, maintient du comportement et cognition. Elle est l’union d’un objectif avec les efforts à mettre en œuvre pour l’atteindre. La motivation est enfin propre à chacun en fonction de ses besoins et souhaits intrinsèques.

Un prochain article sera prochainement consacré à la motivation et ses enjeux.

 

————————

Découvrez notre gamme d’outils The Horse Riders pour atteindre vos objectifs et visualisez votre progression avec votre cheval :

Retrouvez-nous sur :

————————

Claire Saint-Yves – Présentation

Je m’appelle Claire Saint-Yves, j’ai 30 ans, et je suis préparatrice mentale spécialisée dans la préparation des cavaliers.

Je suis diplômée d’un double cursus universitaire et d’Etat : une licence STAPS coupé d’un DU DU préparation mentale et psychologie du sportif, ainsi un qu’un BPJEPS activités équestres

Professionnelle indépendante depuis janvier 2018, je propose des accompagnements en préparation mentale, equi-coaching, coaching du cavalier (préparation mentale, physique, travail postural, cours…) et équitation adaptée.

Ses contacts :